Joyeux poisson d’avril

Le premier avril a toujours été pour moi une date assez importante, soit parce que je commençais un nouveau boulot, soit parce que je me faisais avoir (naïveté oblige) et chaque année, le gag prend une plus grande ampleur.

Cette année, j’ai été piégée deux fois.. La première fois par mon bien-aimé, mort de rire de voir à quel point son histoire a marché et la deuxième fois par les CFF, je vous livre le topo.

Nous sommes le vendredi 1er avril 2010 il est environ 22h30. Juste avant de reprendre le train me conduisant de Lausanne à Genève, je checke les horaires sur Internet. Il est indiqué que le train a changé de voie et qu’il arrivera sur la voie 1. Ponctualité suisse oblige, je dis à mon taxi qu’il a 10 minutes pas plus pour me conduire à la gare. Me voilà embarquée dans un énième épisode de too fast too furious. Arrivée pile à l’heure, j’aperçois le train sur le quai, je fonce dedans, et me trouve une place douillette..

Après environ 30 minutes de voyage, un contrôleur vient me demander à quel arrêt je descends et c’est évidemment tout naturellement que je réponds « bah Genève.. » – « oui, mais euh ce train va à Berne Madame.. » Catastrophe ! Et comme une catastrophe n’arrive jamais seule, mon portable a également décidé de me rendre l’âme à ce moment-là..

Je descends au premier arrêt de ce train, perdue, effondrée et morte de trouille.. Tout est bien qui finit bien, puisqu’il y a encore un peu d’humanité sur terre. Trois personnes ont bien voulu me prêter leur portable ce soir-là, dont une qui m’a même conduit sur le quai de la gare de Lausanne, histoire d’être sûre que je rentre bien sur Genève..

J’ai cherché sur Internet si éventuellement les CFF avaient une explication sur cet évènement, mais non rien. Si vous avez une piste, n’hésitez pas à me le faire savoir !

Bonne journée à vous

About these ads